Vers la fin de la Françafrique ?

Cafés Thema > Cafés Actu-Médias > Vers la fin de la Françafrique ?
Intervenant

Antoine GLASER est journaliste, spécialiste reconnu de la Françafrique. Il est le fondateur et rédacteur en chef durant 26 ans de La Lettre du Continent, lettre confidentielle bimensuelle consacrée à l’Afrique, et ancien directeur de la rédaction d’Africa Intelligence.

La France entretient des relations très spécifiques avec certains pays d’Afrique. L’ingérence directe de notre pays dans les affaires intérieures des anciennes colonies depuis la présidence de De Gaulle, que l’on nomme « Françafrique », fait l’objet de nombreuses critiques dans le monde.

Si aujourd’hui elle peut simplement désigner une politique étrangère de la France en Afrique, ce terme reste malgré tout péjoratif, désignant une coopération qui, bien souvent, profite davantage à la France plutôt qu’aux pays africains et à leurs populations.

Cette politique est devenue une véritable tradition française : à droite comme à gauche, les présidents successifs et leurs gouvernements l’ont entretenue, et à chaque nouveau gouvernement, l’on s’interroge sur la fin de cette filiation que tous rejettent officiellement.

L’arrivé d’Emmanuel Macron changera-t-elle la donne ? Le 28 novembre 2017, le 8e Président de la Ve République, en suscitant la polémique lors d’un déplacement à Ouagadougou, au Burkina Faso, relance le débat :

Mardi, lors de sa première prise de parole sur le continent africain, une étudiante avait interpellé le président français sur les problèmes d’électrification du pays. « Vous me parlez comme si j’étais une puissance coloniale ! Mais moi je ne veux pas m’occuper de l’électricité dans les universités au Burkina Faso. C’est le travail du président ! », avait-il lâché, en désignant Roch Marc Christian Kaboré qui, au même moment, s’était levé. « Du coup, il s’en va ! Reste là ! », avait ajouté Macron, alors que le Burkinabé quittait la salle sous les applaudissements des étudiants. « Du coup, il est parti réparer la climatisation ! », avait enfoncé le Français.*

Familiarité et humour grinçants pour certains, signe de décomplexion des relations France-Afrique pour d’autres – dont des chefs d’État africains – qu’en est-il réellement ?

Pour tenter de nous éclairer sur cette question d’actualité, Les Cafés Actu-Médias ont invité le journaliste et écrivain Antoine Glaser, auquel vous pourrez poser vos questions sur la Françafrique, son histoire et son évolution…


Bibliographie sélective :

  • Arrogant comme un français en Afrique, Fayard, 2016.
  • Comment la France a perdu l’Afrique (avec Stephen Smith), Calmann-Lévy, 2005.
  • Ces Messieurs Afrique : Le Paris-village du continent noir, Calmann-Lévy, 1992.

 


Informations pratiques et conditions d’entrée

  • Participation : 10 € (consommation non comprise) à verser le soir de la conférence.
  • Inscription obligatoire à l’adresse : cafe.actu.media@gmail.com

 

* Le Parisien, 30/11/2017 : http://www.leparisien.fr/international/visite-d-emmanuel-macron-quand-la-clim-fait-rire-les-dirigeants-africains-30-11-2017-7425582.php