[PARIS] Pharaon, roi d’Égypte

Home Evénements à venir [PARIS] Pharaon, roi d’Égypte
Pharaon, roi d'Égypte. Café Histoire avec Florence MARUEJOL

[PARIS] Pharaon, roi d’Égypte

De l’unification de l’Égypte vers 3100 avant notre ère à la conquête de l’Égypte par Alexandre le Grand en 332 av. J.-C., quelque 500 pharaons, des plus éphémères aux plus brillants, se sont succédé à la tête du pays.

Pharaon, roi d'Égypte. Café HistoirePierre angulaire de la société, la monarchie pharaonique explique l’extraordinaire longévité de la civilisation égyptienne qui survivra à sa disparition encore pendant plusieurs siècles.

Qui devenait pharaon et comment ?
Quels étaient les attributs et l’image qui le caractérisaient ?
Quelle était l’étendue de ses pouvoirs ?
Quels monuments les pharaons ont-ils construit ?
Que devenaient-il après leur mort ?

Les découvertes archéologiques ainsi que l’étude et la publication des sources écrites enrichissent constamment les réponses aux questions que suscitent les anciens rois d’Égypte.

Définition

Pharaon : ce nom du roi d’Égypte nous vient sous cette forme par le grec, où on ne le trouve qu’à très basse époque (de -750 à -332 env.). C’est la transcription du mot égyptien Per-âa (ou aussi Pir-ô), qui signifie « grande demeure ». Sous l’Ancien Empire (env. -2700 à -2080), on désignait ainsi le palais royal où se tenait la cour du souverain. Au Moyen Empire (env. -2080 à -1085), ce mot désigne toujours le palais, mais on y trouve accolés les mots « vie, santé, force ». Ce n’est qu’à la fin de la XVIIIe dynastie (vers -1400) qu’on trouve dans une lettre adressée à Akhnaton, Per-âa, ankh, oudja, seneb, neb, c’est-à-dire « Pharaon, vie, santé, force, le seigneur », qui désigne pour la première fois celui qui règne sur la grande maison, le roi. À la XIXe dynastie (vers -1300), on retrouve le mot Pharaon dans le sens de « Sa Majesté » ; ainsi : « Pharaon dit… ». Ce n’est qu’à partir de la XXIIe dynastie (à partir de -950) qu’on trouve enfin dans les textes égyptiens le mot pharaon, suivi du nom du roi : « Pharaon Sheshonq ». Ce titre semble avoir été dès lors suffisamment courant pour que les Hébreux utilisent le mot dans leurs textes à peine postérieurs par la transcription en piraah. C’est ainsi, par un anachronisme, que nous avons pris l’habitude de donner le nom de Pharaon à tous les rois d’Égypte, même à ceux qui sont bien antérieurs à l’époque où ce terme fut utilisé dans cette acception.
Outre la titulature officielle et le nom de Pharaon, les rois d’Égypte possédaient d’autres noms et attributs. Avant que fut utilisé le terme de Pharaon, on désignait le roi par les mots :

        • nesou (titre du roi de Haute-Égypte, qu’on trouve dans Ie Nesout-biti de la titulature), qu’on peut traduire par « roi » ;
        • ity (différent de iti, « père »), « souverain»;
        • neb, « seigneur ».

Les épithètes qu’on traduit par « vie, santé, force » (mais dont la traduction plus exacte serait « vie, prospérité, santé ») sont l’abréviation d’une formule de souhait adressée aux dieux, auxquels on demande qu’il soit accordé ces bienfaits aux objets (comme le Per-âa du Moyen Empire) ou aux personnages aux noms desquels ils sont accolés. Bien que dans les contes, dont la rédaction date pour la plupart de basse époque, on trouve couramment le terme de Pharaon suivi de ces trois épithètes lorsqu’on cite le nom d’un souverain. Cette formule n’était cependant pas réservée aux rois seuls ; on l’adressait, et plus particulièrement dans la correspondance, à des personnes de haut rang qu’on désirait honorer.
Dictionnaire de la civilisation égyptienne, p. 197

L’intervenante

Pharaon, roi d'Égypte. Café Histoire avec Florence MARUEJOLFlorence MARUÉJOL est historienne, Docteure en Égyptologie. Florence Maruéjol a travaillé au Caire, au Centre d’Étude et de Documentation pour l’Égypte Ancienne (CEDAE) et a participé à de nombreuses fouilles archéologiques, notamment la mission de fouilles du CNRS dans la Vallée des Reines. Enseignante et éditrice, elle est l’auteure d’ouvrages sur l’Égypte pharaonique, a collaboré à de grandes collections comme la Mémoire de l’Humanité aux éditions Larousse et a réalisé des traductions de livres documentaires. Depuis 1996, elle enseigne à l’Institut Khéops Égyptologie à Paris. Pour en savoir sur les activités et travaux de Florence Maruéjol : http://maruejol.com/

Bibliographie sélective

  • Thoutmosis III et la corégence avec Hatchepsout, édition augmentée et corrigée, Pygmalion – Flammarion, 2014.
  • 100 Questions sur L’Égypte ancienne, La Boétie, 2014.
  • Égypte antique. Mystères des pharaons et vie quotidienne (Photographies de Florence Maruéjol), Éditions Chronique, 2011.
  • L’amour au temps des pharaons, First Éditions, 2011.
  • Dieux & rites de l’Égypte antique (Photographies de Florence Maruéjol), La Martinière, 2009.
  • L’Égypte ancienne pour les nuls, Éditions First, 2006.
  • L’ABCdaire des pharaons (avec Sophie Labbé-Toutée), Flammarion, 2004.

Documentation

Télécharger le livret documentaire distribué lors de ce Café Histoire
(Définitions, cartes, dynasties des rois d’Égypte)

Pharaon, roi d'Égypte. Café Histoire


Pharaon, roi d’Égypte,
un Café Histoire organisé par l’association Thucydide

Cafés Histoire - Association Thucydide Cafés Théma

Date

27 septembre 2018

Heure

20 h 00 - 21 h 30
Catégorie

Intervenants

Prochain Événement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *