[PARIS] L’historien face aux animaux

Home Evénements à venir [PARIS] L’historien face aux animaux
Michel PASTOUREAU - Café Histoire

[PARIS] L’historien face aux animaux

L’historien face aux animaux - Café Histoire avec Michel PastoureauAvec Michel Pastoureau, retour sur le parcours atypique d’un passionné de la symbolique, le parcours d’un historien face aux animaux…

Animaux, oiseaux, serpents ou créatures imaginaires… que représentent les bêtes des mondes terrestre et sous-marin pour les hommes du Moyen Âge ? Sont-ils tous enfants de Dieu ? Peuvent-ils travailler le dimanche ? En étudiant les bestiaires médiévaux, ce sont là quelques-unes des questions surprenantes auxquelles s’est confronté Michel Pastoureau, l’un de nos historiens les plus inclassables*.

En 1972, alors âgé de 25 ans, Michel Pastoureau présente sa thèse qui porte sur « le bestiaire héraldique médiéval ». En dépit du soutien d’historiens bien installés comme Georges Duby ou Jacques Le Goff, son sujet fait alors l’objet de suspicion chez certains confrères qui froncent le nez devant ce travail sur l’étude des blasons et des armoiries, encore considéré comme secondaire, plus proche de l’ésotérisme que de l’histoire. Quatre décennies et une bonne quarantaine de livres plus tard, les travaux de ce spécialiste de la symbolique médiévale rencontrent un public passionné par l’histoire des mentalités. Car en se frottant aux bestiaires, l’auteur nous révèle un nouveau pan de la culture médiévale, celui de la relation qui unit les hommes à l’animal, qu’il soit réel, imaginaire (et ce qui est imaginaire est vrai) sauvage ou domestique.

* Présentation de Michel Pastoureau et de ses travaux dans le hors-série « Le bestiaire symbolique et fantastique » du journal Le Monde de la Bible (2011).

L’intervenant

Michel Pastoureau - Café Histoire - L’historien face aux animauxMichel PASTOUREAU, historien médiéviste, Directeur de recherches à l’École pratique des Hautes Études (EHESS), titulaire de la chaire d’histoire de la symbolique occidentale, est spécialiste de l’histoire des couleurs et de leur perception par les sociétés et de l’histoire des animaux et de leurs représentations…

Bibliographie (très) sélective de Michel Pastoureau

  • Le loup, une histoire culturelle, Le Seuil, 2018.
  • Avec Jean-Charles de Castelbajac, Le grand armorial équestre de la Toison d’or, Seuil / BNF, 2017.
  • Avec P. Ory et J. Serri, Les couleurs de la France, Hoëbeke, 2016.
  • Rouge : Histoire d’une couleur, Le Seuil, 2016.
  • Le Roi tué par un cochon, Le Seuil, 2015.
  • Le Cochon, Gallimard (Albums Beaux-Livres), 2013.
  • Vert. Histoire d’une couleur, Le Seuil, 2013.
  • Bestiaires du Moyen Âge, Le Seuil, 2011.
  • Le Cochon. Histoire d’un cousin mal aimé, coll. « Découvertes Gallimard / Culture et société » (no 545), Gallimard, 2009.
  • L’Art de l’héraldique au Moyen Âge, Le Seuil, 2009.
  • Les animaux célèbres, Arléa poche n° 131, 2008.
  • Noir : Histoire d’une couleur, Le Seuil, 2008.
  • L’Ours. Histoire d’un roi déchu, Seuil (Librairie du 21e siècle), 2007.
  • Avec D. Simonnet, Le Petit Livre des couleurs, Panama, 2005.
  • Bleu. Histoire d’une couleur, Le Seuil, 2002.
  • Dictionnaire des couleurs de notre temps, Bonneton, 1992.
  • L’Étoffe du diable, une histoire des rayures et des tissus rayés, Seuil (Point Essais).
  • Figures et couleurs. Études sur la symbolique et la sensibilité médiévales, Le Léopard d’Or, 1986.
  • Traité d’héraldique, Picard (Grands manuels), 1979, réédité en 1993, 1997, 2003 (version revue et complétée par les travaux du domaine publiés de 1979 à 1992).

Michel Pastoureau a également participé quelques mois plus tard au Café Histoire Le loup, une histoire culturelle

Le loup, une histoire culturelle - Café Histoire avec Michel Pastoureau


L’historien face aux animaux,
un Café Histoire organisé par l’association Thucydide

L'historien face aux animaux - Cafés Histoire - Association Thucydide Cafés Théma

Date

18 juin 2018

Heure

20 h 00 - 21 h 30
Catégorie

Intervenants

Prochain Événement