[PARIS] La violence managériale aujourd’hui en France. Origines et conséquences

Home Evénements à venir [PARIS] La violence managériale aujourd’hui en France. Origines et conséquences

[PARIS] La violence managériale aujourd’hui en France. Origines et conséquences

Les nouvelles méthodes de management qui se présentent comme innovantes, voire émancipatrices, génèrent des formes d’exploitations qui n’ont rien à envier aux vieilles recettes du taylorisme.


Attention : ce Café Citoyen Santé Travail se déroulera exceptionnellement de 17h30 à 19h.


La violence managériale - Café Citoyen Santé Travail Danièle Linhart - Vincent de GaulejacChacun est invité à s’investir physiquement, mentalement et psychiquement dans une logique du toujours plus. Le « lean management » (gestion maigre, gestion au plus juste), qui sévit de l’hôpital aux usines, a cette ambition : faire toujours mieux avec moins en utilisant des procédures et des protocoles pensés en dehors de la réalité du travail. On demande un engagement personnel maximal, avec la menace permanente de l’évaluation, dans un contexte où la peur du chômage pèse lourd. Tout cela crée beaucoup de souffrances. Qui persistent durant la vie hors travail, entravant le repos, la détente, les loisirs, en occupant sans cesse l’esprit. Dans ce management du XXIe siècle, qui prétend répondre aux aspirations les plus profondes des salariés (« Vous allez être contents de travailler chez nous. Vous verrez, nous allons vous faire grandir. »), il faut avoir du courage, être fort, positif, audacieux, flexible, entretenir son corps, etc. Il y a une réelle volonté de prise en charge de la vie des salariés, tant professionnelle que privée. La notion de « savoir être » est d’ailleurs devenue l’un des axes forts de la nouvelle gestion des salariés préconisée par le Medef. Dans cette société malade de la gestion, ce contrôle managérial permanent peut conduire à « mentir », « tricher », « maquiller », édulcorer… à ne pas être en conformité avec ses valeurs personnelles, la crainte de la sanction est le revers de la responsabilisation, les comportements de type « servitude volontaire » se développent, dépressions, burn out, suicides s’accroissent…

Pour évoquer ce sujet qui touche de plus en plus de salariés, fonctionnaires, employés de tous secteurs, les Cafés Citoyens Santé Travail ont invité deux éminents spécialistes de la question.

Les intervenants

Danièle LINHART - Café Citoyen Santé Travail - Violences managérialesDanièle LINHART est sociologue spécialisée dans l’évolution du travail et de l’emploi. Elle est directrice de recherche au CNRS, enseigne à l’université Paris X, et est membre du réseau Souffrance & Travail. Sur la précarité et l’emploi, elle développe notamment la notion de précarité subjective, le sentiment de malaise et d’incertitude dans son travail, du fait de l’individualisation amenée par les stratégies managériales récentes. Membre de l’Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Télécom/Orange et en entreprise, elle dénonce les nouvelles méthodes de management, qui entraînent des souffrances pour les salariés. Vincent de GAULEJAC - Violences managérialesVincent de GAULEJAC est sociologue, professeur émérite de sociologie à l’UFR de Sciences Sociales de l’Université Paris – Diderot. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages et anime la collection sociologie clinique chez ÉRÈS. Il a dirigé le Laboratoire de Changement Social de 1981 à 2014. Membre fondateur du réseau international de sociologie clinique, il est l’un des principaux initiateurs de cette orientation scientifique qui s’intéresse aux relations entre l’être de l’homme et l’être de la société et à la dimension existentielle des rapports sociaux. Il a développé des groupes d’implication et de recherche dans une quinzaine de pays en Europe, en Amérique du nord et en Amérique du sud. Ses recherches l’ont conduit à explorer la névrose de classe, les sources de la honte, la lutte des places, le coût de l’excellence, la société malade de la gestion, ou encore les causes du mal être au travail.


Informations pratiques et conditions d’entrée

Port du masque obligatoire !

  • Inscription par mail uniquement : cafe.sante.travail@gmail.com
  • Participation : 10 € / personne || 5 € pour les étudiants et chômeurs. (cette participation permet à l’association d’organiser ses conférences et débats).
  • Consommation obligatoire à l’entrée du café, sinon nous ne pourrons plus organiser d’évènement dans ce lieu pourtant bien sympathique ! Merci de votre compréhension.
  • Lieu : Café Restaurant « Au Vieux Châtelet », 1 place du Châtelet, 75001 Paris.
    • Métro Châtelet, lignes 1, 4, 7, 11 et 14.
    • RER A, B et D
    • Bus 21, 38, 47, 58, 67, 69, 70, 72, 74, 75, 76, 81, 85 et 96.
  • Heure : attention, exceptionnellement, ce Café se déroulera de 17h30 à 19h.

La violence managériale aujourd’hui en France. Origines et conséquences Un Café Citoyen Santé Travail organisé pour et avec le réseau de consultations spécialisées Souffrance & Travail

Souffrance et Travail - Réseau de consultations spécialisées en souffrance au travail

  • 00

    jours

  • 00

    heures

  • 00

    minutes

  • 00

    secondes

Date

6 octobre 2020

Heure

17 h 30 - 19 h 00

Intervenants

Prochain Événement