[PARIS] La fin du monde viking – VIe-XIIIe siècle

Home Evénements à venir [PARIS] La fin du monde viking – VIe-XIIIe siècle
Stéphane COVIAUX - La fin du monde Viking - Café Histoire

[PARIS] La fin du monde viking – VIe-XIIIe siècle

Quand les Vikings devinrent chrétiens.

La fin du monde viking - Café HistoireLes mondes nordiques basculent d’un univers culturel à un autre en quelques centaines d’années. De polythéistes, ils deviennent chrétiens entre le VIe et le XIIIe siècle, c’est-à-dire très largement pendant la période viking. Cette christianisation fut un phénomène global affectant les croyances mais aussi les représentations politiques et la structure des sociétés scandinaves.

Stéphane Coviaux, spécialiste des sociétés nordiques médiévales, montre durant ce Café Histoire que la diffusion des croyances chrétiennes s’explique bien davantage par des initiatives venues du sein même des sociétés vikings que par l’organisation de missions en provenance du monde carolingien. Il montre comment la conversion et l’inscription du christianisme dans la loi procédèrent d’une redéfinition radicale du pouvoir et de la création de nouvelles normes sociales, touchant à la place des femmes ou à la question de l’esclavage notamment.

L’intervenant :

Stéphane COVIAUX - La fin du monde Viking - Histoire des VikingsStéphane COVIAUX est professeur d’histoire et spécialiste des mondes nordiques. Il consacre ses travaux de recherche à la christianisation des vikings. Également diplômé en langues et civilisations scandinaves, il a publié des traductions de textes en langue norroise ainsi qu’une vaste histoire du Moyen Âge en Occident (A. Colin, 2019). Son dernier ouvrage, La fin du monde viking, est paru en 2019 aux éditions Passés Composés.


Vidéo

Cadrage/Montage : Alain Plouviez. (https://www.youtube.com/Medieval1)


Compte rendu :

Il est un fait aujourd’hui acquis que les Vikings furent violents, et qu’en même temps, ils devinrent progressivement chrétiens sans trop de heurts. Les textes médiévaux ont cependant construit des images dont il faut se méfier.

Les Vikings passent traditionnellement pour des auteurs de violences religieuses. En effet, à partir de 793 de nombreux raids et pillages de monastères ont lieu. Les Vikings pratiquent des sacrifices et ont des mythes qui nous sont connus par des textes tardifs. Ils ont l’image d’hommes ayant voulu détruire le christianisme. De fait, ces hommes tranchent énormément avec les Européens et leur violence est fort différente de la leur. Dans l’Ancien Testament, le Nord représente le mal absolu. Ses habitants sont des signes précurseurs de l’Apocalypse et apparaissent comme des païens destructeurs du christianisme. Ils ne connaissent que des chefs, certains étant plus puissants que d’autres. Il n’y a aucune administration et tout se base sur les liens d’homme à homme. Les Vikings se greffent sur des circuits commerciaux, et passent peu à peu du commerce au pillage pour alimenter leurs circuits de distribution, les monastères étant particulièrement visés car riches et faciles à piller.

La christianisation est née à l’intérieur même de la société scandinave. Il s’agit d’un changement de civilisation touchant à tous les aspects de la vie politique et sociale, processus qui s’étend du VIe au XIIe siècle. Cela conduit à l’intégration progressive d’un monde périphérique au monde occidental. Dans un premier temps, du VIe au Xe siècle, des objets chrétiens entrent progressivement dans le champ de vision des hommes du Nord, notamment dans les tombes (comme des pendentifs). Les coutumes funéraires évoluent, avec une orientation est-ouest des tombes typique du christianisme. Des missionnaires sont envoyés par Louis le Pieux, qui veut étendre le christianisme jusqu’aux confins du monde. Quelques fondations d’églises ont lieu. Mais ce ne sont pas les missionnaires qui sont à l’origine directe de la diffusion du christianisme ; ce sont notamment les marchands, qui acceptent de recevoir la première cérémonie du baptême. Dans certaines terres, les Vikings se convertissent. Beaucoup d’esclaves, notamment celtiques, sont chrétiens. Des chefs décident bientôt d’inscrire le christianisme dans la coutume officielle.

La plupart du temps, cela se fait sans heurts. C’est le cas au Danemark, où le roi se convertit en 963 et choisit de montrer que cela ne constitue qu’une transition et non une rupture, comme en témoigne la grande pierre de Jelling. En Islande, il y a presque un parti chrétien, de plus en plus important et qui crée des tensions. On trouve donc un compromis : tous les Vikings devront se convertir, mais chacun pourra continuer à consommer de la viande de cheval ou à faire des sacrifices privés. La violence naît cependant en Norvège, avec l’existence d’un foyer de résistance. Dans l’ensemble, on s’acclimate au christianisme progressivement.

Dans un dernier temps, des églises sont construites, des cimetières sont aménagés et des saints scandinaves apparaissent. A terme, le monde scandinave devient un monde chrétien. Toutefois, la culture païenne ne disparaît pas. Les prénoms anciens subsistent, alors que les prénoms chrétiens peinent à se diffuser. La poésie nordique continue à utiliser des images païennes. C’est une des principales caractéristiques de la christianisation du Nord.


Documentation

Télécharger le livret documentaire distribué lors de ce Café Histoire

Histoire des Vikings - Café Histoire avec Stéphane Coviaux


La fin du monde viking – VIe-XIIIe siècle,
un Café Histoire organisé par l’association Thucydide / Cafés Théma

Cafés Histoire - Association Thucydide Cafés Théma

Date

3 décembre 2019

Heure

20 h 00 - 21 h 30
Catégorie

Intervenants

Prochain Événement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *